Nausicaä de la vallée du vent (août 2006)

d’Hayao Miyazaki. Il est étonnant de voir à quel point ce film désormais vieux de 12 ans (il est sorti au Japon en 1984 et son succés a permis la création des Studios Ghibli) est tout à fait emblématique de l’oeuvre à venir. Aujourd’hui, ses qualités techniques et purement esthétiques semblent bien en retrait par … Lire la suiteNausicaä de la vallée du vent (août 2006)

Mes voisins les Yamada (2001)

Regardé hier avec ma dulcinée et mes amis Po la morphologue et Chiwalou Mes voisins les Yamada d’Isao Takahata réalisateur de l’émouvant Tombeau des lucioleset du génial Pompoko. Il n’y a pas à proprement parler d’histoire puisque le film articule une succession de sketchs ou de séquences qui n’ont pour fil conducteur que la peinture de la vie quotidienne des Yamada (famille … Lire la suiteMes voisins les Yamada (2001)

Les Contes de Terremer (avril 2007)

De Goro Miyazaki. Voilà, c’est fait, je viens de voir Les contes de Terremer et une chose est sûre, si le film commence sur un parricide, ouvrant la porte à bien des interprétations freudiennes (souvent assez vaseuses à vrai dire), le fils Goro n’a pas tué le père. Je rangerai donc d’emblée ce nouveau produit Ghibli dans … Lire la suiteLes Contes de Terremer (avril 2007)

L’âge de glace 2 (avril 2006, en DVD)

De Carlos Saldanha. Retour de nos trois héros de l’age glaciaire dans une histoire de fonte des glaces qui n’est pas sans évoquer notre actualité et nos hantises écologiques. Le point de départ est donc le péril écologique qui vise la communauté qu’habitent nos trois héros. Le film renouvelle de grands mythes bibliques (l’Exode, l’arche … Lire la suiteL’âge de glace 2 (avril 2006, en DVD)

Kiki la petite sorcière (1993, sorti en France en 2004)

Enfin vu hier ce Miyazaki qui me manquait, petite perle qui n’a pas la puissance graphique et narrative des grandes œuvres à venir mais qui reste néanmoins du Miyazaki pur jus, donc un excellent japanime. A l’âge de 13 ans, Kiki quitte ses parents pour aller faire son apprentissage dans une ville (européanisée, avec couleurs … Lire la suiteKiki la petite sorcière (1993, sorti en France en 2004)

Happy Feet (novembre 2006)

Petite merveille d’intelligence et de finesse signée George Miller qui se livre ici avec brio au charme de l’animation. Sur une trame ultra classique et claire, le réalisateur du premier Mad Max et de Babe (la conjonction des deux est savoureuse !) parvient à conjuguer les exigences du film grand public à une réflexion poussée sur les notions de … Lire la suiteHappy Feet (novembre 2006)

Cars (2006)

De John Lasseter. Entre deux matchs de coupe du monde (qui explique en partie ma baisse de rendement!), j’ai pu aller voir cette nouvelle réussite des studios Pixar. A partir d’une histoire hyper classique (Flash McQueen, “petit con” prétentieux et égocentrique, ne vivant que pour gagner la Piston Cup, atterrit dans la petite ville de Radiator Spring … Lire la suiteCars (2006)

Arthur et les Minimoys (décembre 2006)

Vous n’êtes pas sans remarquer ma tendance à regarder tous les films d’animation grand public, alors, bien sûr, je n’allais pas laisser passer Arthur et les Minimoys, production Besson mêlant images 3D et prises de vue réelles. Je dois également avouer que j’ai toujours un faible pour les films de la catégorie « regardez bien, on peut … Lire la suiteArthur et les Minimoys (décembre 2006)

Ouvre les yeux (Abre los ojos, 1997)

D’Alejandro Amenabar. A la croisée des chemins entre le film de science-fiction et le thriller psychologique, Ouvre les yeux est un complexe patchwork d’influences et de thématiques, lorgnant aussi bien du côté de La vie est un songe de Calderon (grand classique baroque espagnol) que de David Lynch… L’histoire est celle de César, jeune espagnol de 25 ans, que … Lire la suiteOuvre les yeux (Abre los ojos, 1997)

Le labyrinthe de Pan (novembre 2006, actuellement en salle)

Après deux réalisations hollywoodiennes (Blade 2 et l’excellent Hellboy), marquées par une cohérence esthétique et formelle indéniable, Guillermo Del Toro choisit de revenir à des thématiques qui lui sont sans doute beaucoup plus personnelles et qu’il avait déjà abordé dans L’échine du diable. Une nouvelle fois, le cadre choisi est celui de l’Espagne franquiste. Incarnation achevée du franquisme … Lire la suiteLe labyrinthe de Pan (novembre 2006, actuellement en salle)

Babel (novembre 2006, actuellement dans les salles)

D’Alejandro Gonzales Inarritu. Autant le dire tout de suite, Babel est une réussite, un film qui m’a pris aux tripes pendant plus de deux heures et qui, je l’espère, me marquera durablement. Quand je pense que la critique considère cet opus comme le plus faible d’Inarritu, je n’ai qu’une hâte, voir les deux précédents (Amours chiennes et 21 grammes). … Lire la suiteBabel (novembre 2006, actuellement dans les salles)

Amours chiennes (2000)

Premier film coup de poing pour Alejandro Gonzales Inarritu qui posait là les fondements d’une trilogie dont le dernier volet sortit il y a quelques mois. Autour d’un lieu unique, Mexico, se croisent trois histoires, trois expériences humaines qui entreront littéralement en collision lors d’un accident de voiture violent dans un carrefour à la valeur … Lire la suiteAmours chiennes (2000)

X Men 3 L’affrontement final (2006)

De Brett Ratner. Voilà pour moi l’exemple parfait d’un blockbuster réussi qui a su allier grand spectacle et discours intelligent. On retrouve en effet tout ce qui fait l’intérêt de cette histoire d’X Men : l’interrogation sur ce qui constitue la différence et sur la manière dont l’humain peut la percevoir et la gérer, une réflexion en conséquence sur … Lire la suiteX Men 3 L’affrontement final (2006)

Transformers (juillet 2007)

Le problème avec les énormes blockbusters, c’est qu’entre les scènes d’action, toujours plus impressionnantes d’un film à l’autre, il faut bien réussir à caser quelques éléments narratifs susceptibles de constituer une histoire. La chose n’était déjà pas aisée lorsqu’au milieu des années 1980, on décida de transformer (ah ah ah) une ligne de jouets à … Lire la suiteTransformers (juillet 2007)

To live and die in L.A. – Police Fédérale Los Angeles (1985)

De William Friedkin. J’ai découvert ce polar urbain aujourd’hui à la cinémathèque de Toulouse, toujours dans le cadre du cycle réussi “Downtown L.A.”. L’histoire: un flic, Richard Chance (incarné par William Petersen, vous gouterez, après l’avoir vu, l’ironie de ce nom…), veut coincer un faux monnayer (Masters joué par Willem Daffoe) après que celui-ci ait tué son partenaire Jim … Lire la suiteTo live and die in L.A. – Police Fédérale Los Angeles (1985)

The Killer (réalisé en 1989, sorti en France 1995)

John Woo n’a jamais caché sa profonde admiration pour l’œuvre de Melville (cinéaste très important pour quelques réalisateurs asiatiques au premier rang desquels Takeshi Kitano) et d’une certaine manière, The Killerest un peu son Samouraï à lui. La comparaison me semble d’autant plus intéressante qu’elle ne convoque pas seulement un précédent cinématographique mais une figure et un genre … Lire la suiteThe Killer (réalisé en 1989, sorti en France 1995)

The Blade (1996)

De Tsui Hark. Remake d’un film de Chang Cheh (One-Armed Swordsman), The Blade réalise l’accord parfait entre les influences japonaises (Chambara), l’héritage du Wu Xia Pian traditionnel et l’originalité stylistique de son réalisateur qui renouvelle la manière de filmer et de concevoir la représentation des combats d’épée et de Kung fu. L’histoire est celle d’un jeune orphelin, Ding On , recueilli par … Lire la suiteThe Blade (1996)

Superman returns (juillet 2006)

De Bryan Singer. Le voilà donc ce nouvel épisode tant attendu (?) du héros à culotte rouge, un Superman de retour conjointement des années 80 (et donc de l’esthétique années 80), de ses multiples adaptations en séries télé et, à l’intérieur même du film, de 5 années de retraite qui lui ont fait perdre la jolie Loïs désormais mariée, avec … Lire la suiteSuperman returns (juillet 2006)